La main dans le sac

Bojan

S’appuyant sur le travail du philosophe Wittgenstein il s’agissait à partir d’un fait réel – un adolescent pris la main dans le sac – de remettre en cause la véracité des faits en bousculant les codes langagiers.

Issue d’un processus de recherche entamé à L’L (Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création – Bruxelles) en 2009, cette performance a été présentée à Montévideo (Marseille), à l’Echangeur-scène conventionnée (Fère-en-Tardennois), au festival d’Hédé, au festival Court toujours (Thionville) au Grü/transthéâtre (Genève), et à Kinshasa (RDC).

 

Le baobab Johnny

Dessins : Mirjana Farkas

Lumières : Jonathan O’Hear